photo 01
photo 02
photo 03
photo 04
« »

Conférences à La Haye du 27 au 31 mars

Cela fait de nombreuses années qu’on parle « d’égalité » entre femmes et hommes mais qu’en est-il réellement ?

Se sent-on discriminé chaque jour ? Peut-on s’habituer aux inégalités au point de ne plus les remarquer ?

Dans les faits les inégalités sont présentes, inégalités salariales, inégalités sociales…..Pourquoi ?

En France une femme travaillant à temps plein gagne en moyenne 18,6% de moins qu’un homme.

Ainsi dix élèves de la Présentation de Marie tout niveau confondu se sont rendus à la Haye pour participer à la simulation Nations Unies du 27 au 31 mars portant sur le thème « Travail et droits des femmes dans la mondialisation ».

Les délégations représentées étaient : comité sur la région Saharienne-Sahélienne, conseil de sécurité, conseil de sécurité historique, conseil des droits de l’homme, conseil économique et social, forum sur le droit des femmes, cour pénale internationale, bureau international du travail, conseil de l’Otan, et le groupe politique des 20.

Capture La Haye

 

 

 

 

 

 

Cérémonie de l’ouverture au Kurhaus (Jacob Pronkzaal)

 

Au sein de chaque délégation, de nombreuses problématiques ont été abordées enveloppées d’un objectif commun « Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.»

Ainsi pour atteindre cet objectif de nombreuses problématiques ont été soulevées telles que : Comment promouvoir un travail décent pour les femmes ? Comment améliorer la mission « Resolute Support » en Afghanistan ? Comment lutter contre le travail forcé des enfants et l’esclavage moderne ? Comment mieux prévenir et traiter les infections sexuellement transmissibles ? Et encore bien d’autres points avec l’objectif de proposer des solutions sous forme de résolutions non pas en tant qu’élève mais en tant que représentant d’un pays, ou encore d’une organisation mondiale.

Capture La Haye 2

Le groupe politique des 20

 

Aussi des intervenants extérieurs tels que la collaboratrice de la réalisation du documentaire intitulé « le travail a t-il un sexe?  » ou encore un directeur d’une firme multinationale….ont permis de guider nos élèves dans leurs propositions, puisque OUI, les jeunes sont l’avenir et se doivent des ‘interroger sur ce qui les entoure afin d’être un futur citoyen responsable.

Je profite de cet article pour remercier la Région Auvergne Rhône Alpes qui a financé une partie de ce voyage et la direction de la Présentation de Marie et surtout Mme Feireisen pour son grand soutien.

 

Anissa BEY

Professeur de Sciences Economiques et Sociales